ENGIE BiOZ inaugure la Centrale Biogaz de Chaumont

chaumont © antoine meyssonnier 4937

Le 14 octobre, ENGIE BiOZ, entité du Groupe ENGIE dédiée au développement du biométhane en France, inaugure son unité de production de biométhane de Chaumont (45). Cette inauguration se déroule en présence de Yoann Leblanc Directeur Général ENGIE BiOZ, Camille Bonenfant-Jeanneney Directrice Générale Storengy, Caroline Renaudat, Directrice Territoriale GRDF Région Centre-Val de Loire, René Beguin Maire de Corquilleroy, Hélene de Laporte 1ère Adjointe au Maire de la Commune de Pannes, Mohamed Amjahdi Directeur Régional ADEME et Jean-Paul Billault Président de l’Agglomération Montargoise. L’unité de méthanisation a livré son premier m3 de biogaz sur le réseau en décembre 2020 et a nécessité 1 an et demi de travaux. Elle s’inscrit dans les objectifs régionaux et nationaux de réduction des émissions à gaz à effet de serre et de verdissement du mix énergétique.

Les caractéristiques de la centrale

Après 18 mois de travaux et plus de 9,5 millions d’euros d’investissements, dont 650 000 euros de subvention de l’ADEME et 261 400 euros du FEDER, la centrale biogaz de Chaumont est en fonctionnement depuis décembre 2020. Chaque année, elle permettra de fournir environ 21 GWh, qui seront directement injectés dans le réseau de gaz naturel. Cette quantité de biométhane correspond à la consommation annuelle en gaz d’environ 1 900 foyers. Elle permettra également d’éviter l’émission de plus de 5 000 tonnes de CO2 chaque année.

Un outil de valorisation au service du territoire

Le biométhane issu de l’unité de production de Chaumont est produit à partir de sous-produits organiques du territoire – jusqu’à 68 tonnes par jour. Ainsi, la centrale participe, à sa mesure, à une meilleure valorisation des déchets organiques produits sur le territoire et au recyclage local des éléments fertilisants. En effet, elle permet de valoriser les matières organiques en énergie et en amendements pour les sols et fertilisants pour les cultures. Ce projet est réalisé en partenariat avec les acteurs économiques du territoire que sont notamment 37 exploitations agricoles, l’agglomération montargoise et le gestionnaire de réseau de gaz GRDF.

La Centrale biogaz de Chaumont en quelques chiffres :

  1. Surface totale : 1,8 hectares de terrain
  2. 25 000 tonnes/an de substrats organiques autorisés
  3. Type de substrats : 62 % d’origine agricole (fumiers, résidus végétaux) 38 % issus d’industries agro-alimentaires
  4. Capacité : 250 Nm3/h injectés en continu dans le réseau distribution de gaz GRDF

Projet soutenu par

logo rf
ademe logo

Revue de presse