Développement du gaz renouvelable en France

engie gaz renouvelable 2020

214 installations en France fin 2020

Selon le « Panorama du gaz renouvelable en 2020 », la filière a poursuivi son fort développement en 2020.
Le parc des installations d’injection de biométhane est passé de 123 au 31 décembre 2019 à 214 un an après, soit 91 nouveaux sites mis en service (74 % d’augmentation).
La quantité de production de biométhane a augmenté de 79 % en 2020 pour atteindre 2,2 TWh et la capacité de production actuelle (juin 2021) s’élève déjà à 4,7 TWh/an.
Cependant, l’ambition fixée par la Loi énergie climat est de 10 % de la consommation de gaz couverte par du gaz renouvelable en 2030, soit environ 40 TWh.
De son côté, le groupe ENGIE poursuit sa croissance et maintient son objectif de production de 4 TWh/an de biométhane à l’horizon 2030.

schema-evolution-nb-sites-vert-engie-bioz

TÉLÉCHARGEZ ICI LE PANORAMA 2020

À propos d’ENGIE BiOZ

Depuis le 1er janvier 2020, ENGIE BiOZ est née de la fusion des sociétés VOL-V Biomasse et ENGIE Biogaz. ENGIE BiOZ initie, développe, finance, construit et exploite des unités d’injection de biométhane dans le réseau de gaz français. L’objectif d’une installation territoriale est de produire du biométhane en collectant sur le territoire environnant plusieurs types de matières organiques. Celles-ci peuvent être d’origine agricole, industrielle, ou provenir de collectivités. ENGIE BiOZ compte parmi les leaders de la production de gaz renouvelable avec près de 20 centrales en exploitation.

A propos de l’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Exemple d’économie circulaire impliquant la méthanisation territoriale

L’économie circulaire désigne un modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets. Il s’agit de rompre avec le modèle de l’économie linéaire (extraire, fabriquer, consommer, jeter) pour un modèle économique « circulaire ». 

A propos de LA MÉTHANISATION TERRITORIALE

La matière organique est collectée sur le secteur proche de l’unité́ et peut être d’origine agricole, industrielle ou en provenance des collectivités. Le processus naturel biologique de dégradation en absence d’oxygène produit un biogaz valorisé dans les réseaux de distribution ou de transport de gaz naturel. Le digestat produit est aussi valorisé et restitué localement au sol, en remplacement des fertilisants de synthèse.