Inauguration de la Centrale Biogaz du Mans – Le Monné

centrale biogaz le mans © antoine meyssonnier 9783

Le 28 septembre, ENGIE BiOZ, entité du Groupe ENGIE dédiée au développement du biométhane en France, inaugure son unité de production de biométhane du Mans – Le Monné (72). Cette inauguration se déroule en présence de Clotaire Lefort, Directeur Général ENGIE BiOZ, Camille Bonenfant-Jeanneney, Directrice Générale Storengy, Stéphane Le Foll, Maire du Mans – Président de Le Mans Métropole, Ancien ministre, Gilles Leproust, Maire d’Allones et Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire. La centrale, qui a livré son premier m3 de biogaz sur le réseau début juillet 2021, a nécessité plus d’un an de travaux et s’inscrit dans les objectifs régionaux et nationaux de réduction des émissions à gaz à effet de serre et de verdissement du mix énergétique.

Les caractéristiques de la centrale

Après 18 mois de travaux et plus de 11 millions d’euros d’investissements, dont 521 000 euros de subvention de l’ADEME Pays de la Loire1, la Centrale Biogaz du Mans – Le Monné est en fonctionnement depuis juillet 2021. Chaque année, l’unité de méthanisation permettra de fournir environ 26 GWh de gaz vert qui seront directement injectés dans le réseau de distribution de gaz naturel. Cette quantité de biométhane correspond à la consommation annuelle en gaz d’environ 2 300 foyers2. Elle permettra également d’éviter l’émission de plus de 6 000 tonnes de CO2 chaque année.

Un outil de valorisation au service du territoire

Le biométhane issu de l’utilité de production du Mans – Le Monné est produit à partir de sous-produits organiques du territoire – jusqu’à 98 tonnes par jour. Ainsi, la centrale participe, à sa mesure, à une meilleure valorisation des déchets organiques produits sur le territoire et au recyclage local des éléments fertilisants. En effet, elle permet de valoriser les matières organiques en énergie et en amendements pour les sols et fertilisants pour les cultures. Ce projet est réalisé en partenariat avec les acteurs économiques du territoire que sont notamment 27 exploitations agricoles, des industries agro-alimentaires, l’agglomération du Mans et le gestionnaire de réseau de gaz GRDF.

La centrale Biogaz du Mans – Le Monné en quelques chiffres :

La matière organique est collectée sur le secteur proche de l’unité et peut être d’origine agricole, industrielle ou en provenance des collectivités. Le processus naturel biologique de dégradation en absence d’oxygène produit un biogaz valorisé dans les réseaux de distribution ou de transport de gaz naturel. Le digestat produit est aussi valorisé et restitué localement au sol, en remplacement des fertilisants de synthèse.

1Dans le cadre du plan biogaz
2Un foyer moyen de 4 personnes équipé au gaz consomme environ 12 MWh/an

Projet soutenu par

aile ademe pays de loire