Centrale Biogaz du Mans – Le Monné

engie bioz centrale le mans le monne

Site : Rue du Champ du Verger - ZAC du Monné - 72700 Allonnes

Mise en service du projet : novembre 2019

Porteur du projet :

  • Centrale Biogaz du Mans - Le Monné : maître d'ouvrage
  • ENGIE Bioz : concepteur - développeur, propriétaire du projet et exploitant

Montant de l'investissement : 11 000 000 €

Un méthaniseur de grande envergure au cœur du Pays de la Loire

Après 8 années de développement pour ENGIE BiOZ (anciennement VOL-V Biomasse), la Centrale Biogaz du Mans – Le Monné fournira de l’ordre de 2 575 000 Nm. de biométhane/an directement livrés dans le réseau de gaz naturel – soit : l’équivalent de la consommation annuelle en gaz d’environ 2 300 foyers*. De plus, elle permettra d’éviter l’.mission de plus de 6 000 tonnes de CO2 chaque année.

* Un foyer moyen de 4 personnes équipé au gaz consomme environ 11 MWh/an

Ce biométhane sera produit à partir de sous-produits organiques du territoire – jusqu’à 98 tonnes par jour. Cette unité de méthanisation participe à sa mesure à une meilleure valorisation des déchets organiques produits sur le territoire.

Elle contribue également au recyclage local des éléments fertilisants en valorisant les matières organiques en énergie et en amendements pour les sols et fertilisants pour les cultures.

Ce projet est réalisé en partenariat avec les acteurs économiques du territoire que sont notamment les 27 exploitations agricoles et les industries agro-alimentaires, l’agglomération du Mans et le gestionnaire de réseau de gaz GRDF.

Partenaires

logo rf
ademe

Chiffres clefs

Production de biométhane

26 GWh/an, soit l’équivalent de la consommation en gaz de 2 300 foyers

Capacité

300 Nm3/h injecté en continu dans le réseau de gaz

Surface totale

2,7 hectares de terrain

Volume de digestion

9 000 m3 pour un temps de séjour supérieur à 50 jours

Alimentation en substrats

Jusqu’à 98 000 tonnes par an

Type de substrats

  • Origine agricole
  • Origine agro-alimentaire

Valorisation agricole

27 exploitations pour une surface d’épandage totale de plus de 2 000 ha

Tonnes de CO2 évitées

6 000 tonnes de CO2 par an